j.-j. viton @ cipm, 1990

Le vendredi 29 juin 1990, le Cipm existait depuis 2 mois. Rencontre avec les éditions P.O.L. Jean-Jacques Viton lit deux poèmes inédits qui formeront deux ans plus tard l’ouverture de L’Année du serpent, publié en 1992 chez P.O.L. Deux superbes incipit objectivistes : « parcours six mètres gris blanc / objectif miroir terminal / doublure d’espace clos / j’avance tête penchée / vers le sol où tombent / les indices de la poussière […] », le poème s’intitule Un matin de semaine ; suit Le Ressac « le ressac / c’est le retour des vagues / sur elles-mêmes / lorsqu’elles rencontrent un obstacle […] »

https://vimeo.com/525505600